La compagnie


© Jean-Louis Fernandez

Françoise Bloch a fait ses études à l'INSAS et fut l'assistante notamment de Martine Wijckaert (La pilule verte) et de Pierre Debauche.

Elle participe ensuite comme oeil extérieur à divers spectacles, propositions d'acteurs ou de groupes d'acteurs et écrits sur base d'improvisations et notamment Gilbert sur scène de et par Yves Hunstad, Le Pic-Nic (Hunstad, Bonfanti, De Neck, Waleffe) et Le piano sauvage du Théâtre de Galafronie.

Son premier spectacle personnel, Karl Valentin, portrait fragmentaire d’une ville au bord de la catastrophe  est créé en 1992 au Théâtre de la Place (Liège).

Dès 1996, elle aborde la mise en scène de textes d’auteurs (Dario Fo, Thomas Bernhard, Michel Vinaver) dans divers théâtres en Communauté Française de Belgique (Théâtre de la Place (Liège), Théâtre les Tanneurs (Bruxelles), Théâtre de la Balsamine (Bruxelles)…).

En 1997, elle fonde sa compagnie Zoo Théâtre et continue à collaborer aux projets d’artistes dont elle est proche comme Philippe Grand’Henry, Agnès Limbos ou le Théâtre du Tilleul pour le jeune public. Ce seront notamment Histoires d'un autre temps de D. Fo avec Olindo Bolzan, Tout ça du vent de et par Philippe Grand'henry (prix du Théâtre, seul en scène, 2001), et La demande d’emploi de M. Vinaver. La cie est alors en résidence au Théâtre les Tanneurs.

Un tournant s'opère en 2005, année où Zoo Théâtre devient une cie subventionnée pour 4 ans.  Françoise Bloch développe à partir de ce moment un travail basé sur des matériaux documentaires et décryptant le langage, les comportement, les valeurs et les mécanismes  de la sphère économique.

En 2006, elle présente au Théâtre National, dans le cadre du Festival Toernee General, Exercice de démocratie à partir d’extraits des Minutes d’un Conseil Régional Français, publiées aux Editions des Solitaires intempestifs. C’est le début d’une recherche sur les rapports entre théâtre et réalité ainsi que sur le positionnement des acteurs et du jeu face à une matière directement prélevée au réel. Trois spectacles sont issus de cette recherche: Grow or go, Une société de services et enfin Money! présenté en Octobre 2014 au Théâtre National (Bruxelles), à l'ANCRE (Charleroi) et au Théâtre de Liège. Le spectacle est élu meilleur spectacle de la saison 13-14. Etudes sur les liens entre finance et politique (2017), ouvre au public un spectacle en train de se construire.

En-dehors de son travail de mise en scène (mais profondément articulé à celui-ci), Françoise Bloch enseigne de façon régulière à l'École Supérieure d'Acteurs du Conservatoire de Liège (E.S.A.C.T.) où ses projets ont été explorés. En 2011, elle a également été chargée de cours au RITS - Erasmushogeschool Brussel, en 2012, à l'école du Théâtre National de Bretagne, et en 2016 et en 2020 à l'école du Théâtre National de Strasbourg.